Thursday, 09 April 2020

P POLITIQUE

Wednesday, 12 February 2020 16:46

Apôtre Gabriel Doufle répond aux accusations du pasteur Afolabi

Apôtre Kokou Gabriel Doufle Apôtre Kokou Gabriel Doufle

L’apôtre Kokou Gabriel Doufle caricaturé récemment comme un gourou, au cours d’une conférence de presse animée par le pasteur Habib Barth Afolabi, dément tout. Face aux professionnels des médias ce mercredi 12 février 2020, le propriétaire du camp de prière d’Asrama répond aux accusations portées sur sa personnalité.

Tout d’abord, l’apôtre fait savoir que sa mission est de faire connaitre la vérité au peuple. « Ma mission, c’est de faire en sorte que ceux qui ne connaissent pas la vérité l’aient, ceux qui  ne savent pas ce que Jésus fait, le découvrent à travers ce qu’il a fait dans ma vie », a renseigné apôtre Kokou Gabriel Doufle.

Revenant sur les accusations à son encontre, l’apôtre dit ne pas se reconnaître dans les propos tenus par le pasteur Habib Barth Afolabi. L’homme dit n’avoir jamais eu cette ambition de devenir président du Togo.  Toutefois, il reconnait avoir dit ‘’être président sans élection’’. Cette affirmation, selon l’apôtre Kokou Gabriel Doufle, n’a rien à avoir avec la politique.

« Président sans élections, signifie que je ne suis pas président dans les pays où on fait des élections. Moi, Dieu m’a choisi sans élection », a-t-il expliqué. Pour ce qui concerne la privation des enfants d’école, l’apôtre informe que ses propres enfants (4) vont à l’école et ce serait inconcevable pour lui d’interdire à d’autres enfants de ne pas y aller.

En outre, Kokou Gabriel Doufle dit n’avoir jamais brisé un foyer, ni pendre lui-même la dot comme cela a été dit aux médias. L’homme a été également taclé de vouloir marié 2000 000 filles vierges. Sur cette affaire, l’apôtre affirme qu’il a parlé en parabole et que c’est Dieu qui lui a fait une révélation qui n’est pas facile à comprendre.

 Le pasteur Habib Barth Afolabi " ne comprend pas le sens de ce que j’ai dit. Il devait bien écouter pour comprendre. J’ai mis cela sur youtube, ce n’est pas quelque chose que j’ai cachée. Dieu m’a éprouvé. Dieu m’a dit de marier deux millions de vierges. J’ai refusé de le dire mais c’est au moment où j’étais souffrant et j’allais mourir sans obéir à Dieu que j’ai dit ce que Dieu m’a révélé. Si Dieu te demande de dire quelque chose; il faut le dire », a-t-il renseigné, avant d’expliquer qu’en fait Dieu lui parlait en ce moment des centaines de personnes qui allaient quitter différents pays du monde pour venir habiter son église.

Réagissant sur l’accoutrement militaire dans lequel, on l’observe sur les réseaux sociaux, Kokou Gabriel Doufle fait savoir que c’est une manière de montrer que les enfants de Dieu doivent être des soldats, des gens de l’ordre.  « Je suis un soldat de Jésus. On doit souffrir comme un bon soldat pour donner un exemple. Aujourd’hui comme c’est interdit dans le pays je ne le porte plus », a-t-il dit.

Accusée d’être séquestrée par l’apôtre, Anne-Rebecca dit le contraire

Selon Mme Dounguissa Fifina Anne-Rebeca qui a quitté la Suisse pour le Togo, la vie n’est pas mauvaise au camp de prière de l’apôtre Kokou Gabriel Doufle. Elle a confié que tous ceux qui viennent pour la prière choisissent volontairement d’y rester ou de repartir.

«Tout ça c’est faux, je ne suis pas séquestrée, je suis comme tout le monde, je vais au marché…. Il n’y a rien qui m’empêche de vivre comme tout le monde ; et personne ne m’a lavée le cerveau. Je ne suis pas une petite fille quand même ! Ce qui m’a attiré, c’est les témoignages de l’homme de Dieu, il a touché mon cœur. Ce que Dieu a fait dans sa vie, ça a touché mon cœur. A part la vérité, la parole de Dieu, il n’y a rien d’autre qui peut m’attirer ici au Togo. Je vais retourner quand même », confie-t-elle avec assurance en affirmant qu’elle garde une bonne relation avec son mari.

Faut-il le souligner, l’apôtre Kokou Gabriel Doufle  a été convoqué à la direction nationale des cultes suites aux allégations du sieur Afolabi. « J’ai été convoqué à la direction des cultes. Au bout de mes explications, ils ont compris que Monsieur Afolabi ment », a-t-il renseigné.

Atha ASSAN

Last modified on Thursday, 13 February 2020 17:30

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook