Thursday, 09 April 2020

P POLITIQUE

Thursday, 20 February 2020 10:09

Achat de conscience, manipulation, import-export : Bawara répond aux « accusateurs »

En période électorale, le parti au pouvoir est souvent accusé d’achat de conscience, de manipulation du peuple et autres pratiques visant à drainer des foules lors de ses meetings. Réagissant  mercredi 19 Février, sur une radio locale, le ministre Gilbert Bawara  considère ces accusations comme « une injure grave à l’intelligence de la population togolaise » et dénonce « une attitude de mépris. »

Le ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative, Gilbert Bawara n’est pas du tout d’accord avec ceux qui pensent que les togolais qui participent aux activités du parti au pouvoir sont manipulés. « En étant sur le terrain, en écoutant les médias et en lisant les réseaux sociaux, parfois des leaders religieux et les acteurs politiques disent que la jeunesse togolaise est sujette à la manipulation. Nos femmes, nos épouses, nos sœurs, les personnes âgées, tous ceux qui se mobilisent massivement pour assister aux meetings du président Faure et des cadres du parti UNIR, on pense qu’on leur distribue des gadgets ou de l’argent… Je considère cela comme une injure grave à l’endroit de la population togolaise. C’est une attitude de mépris ... et c’est déplorable ! »

 Selon le ministre, au sein de la population togolaise, il y a une sorte de  révolte, émanant d'une élite contre le parti au pouvoir. Il s’explique : « quand vous êtes dans un village ou dans un quartier à Lomé, à Atakpamé, à Badou , à Doufelgou, dans la kéran, à yoto et que vous estimez que vous avez un chef d’état qui vous a garanti la paix et la sécurité,  qui a commencé à assurer le développement solide et durable de notre pays, qui a des engagements crédibles , solides et ambitieux pour notre pays et que vous décidez d’ aller à son meeting , vous souhaitez lui exprimer à la fois votre confiance et soutien. Mais si quelqu’un dans son salon dit, que vous êtes-manipulés, vous avez comme un sentiment de révolte »

A en croire aux propos du ministre, même en Europe, on met des trains à la disposition des gens pour aller à des  manifestations publiques. Si donc UNIR met des bus à la disposition de ses militants pour aller participer aux meetings, cela ne devrait poser aucun problème. Pour Bawara, samedi les togolais prouveront à tous qu’ils n’ont jamais été manipulés. « Je crois que le 22 Février, les togolais vont infliger un démenti sanglant à ces élites-là qui ont tendance à les mépriser en étant dans leur salon ».

Hélène Doubidji

Last modified on Thursday, 20 February 2020 12:02

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook