Friday, 23 October 2020

S SANTE

Wednesday, 11 December 2019 08:44

Mieux orienter les ressources allouées au secteur de la santé : gouvernement et partenaires s’engagent

Mieux orienter les ressources allouées au secteur de la santé : gouvernement et partenaires s’engagent Photo crédit : Le Vif

Une cérémonie de signature du Compact Chef d’équipe du processus d’élaboration du Compact de soutien à la mise en œuvre du Plan national de développement sanitaire (PNDS) 2017-2022 a eu lieu ce mardi 10 décembre 2019 à Lomé, entre le ministère de la santé et de l’hygiène publique et ses partenaires. Les parties prenantes s’engagent ainsi à mieux orienter les ressources allouées au secteur de la santé.

Le Compact, selon Zigan Mawougnon, Chef d’équipe du processus d’élaboration du Compact, est un accord négociant. L’élément fondamental, fait-il savoir, c’est de créer un cadre de dialogue entre le gouvernement, le ministère de la santé et les partenaires intervenant dans le domaine de la santé.

«Cela suppose que tout acteur qui voudrait investir dans le système de santé doit s’aligner sur la stratégie nationale en matière de santé au Togo. Vous ne pouvez pas venir accompagner le pays et être en dehors de ce que le pays a prévu en matière du système de santé. C’est le sens d’un compact. C’est un accord, un engagement moral fort que chaque acteur doit respecter. Le compact prévoit des engagements propres au gouvernement, des engagements propres aux partenaires et des engagements communs », a-t-il précisé.

Ainsi, à travers ce nouveau contrat, le gouvernement s’engage à améliorer la gestion au niveau des centres de santé. « Les partenaires qui signent le Compact, s’engagent aussi à accompagner le gouvernement parce qu’il y a des engagements financiers. Le PNDS est évalué sur la période 2017-2022 à 674 milliards avec une contribution de près de 18 % des partenaires. L’engagement commun c’est la communication, il faudrait que les deux parties s’entendent », a indiqué Zigan Mawougnon.

Une innovation dans le présent Compact

Une innovation a été introduite pour ce présent Compact. Elle consiste selon le ministre de la santé et de l’hygiène publique représenté par sa consœur des actions sociales, Kolani Yentcharé Tchabinandji, consiste en la mise en place d’un comité national de coordination du secteur de la santé. Le Comité renseigne le ministre, intègre l’ensemble des parties prenantes pour assurer efficacement le suivi de la mise en œuvre du présent Compact. « Ce suivi régulier permettra aux parties prenantes de faire les réglages nécessaires, afin de jouer pleinement leur partition dans ce partenariat fondé sur les considérations éthiques et morales », a-t-il précisé.

Par ailleurs, Prof. Moustafa Mijiyawa fait savoir que « le Compact va sans nul doute permettre d’accroître la prévisibilité des financements en faveur de la santé et renforcer l’esprit de redevabilité mutuelle dans la perspective d’une contribution significative à la mise en œuvre de l’axe 3 du Plan national de Développement (PND) 2018-2022, relatif à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion ».

Faut-il le souligne le chef de file des partenaires du monde de la santé au Togo, l’OMS était représenté à la rencontre par Dr Fatoumata Binta.

Atha ASSAN

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook