Wednesday, 19 February 2020

S SANTE

Monday, 20 January 2020 20:09

Aimes-Afrique : un bilan satisfaisant après 15 ans d'existence

L’Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et de la Santé en Afrique (Aimes-Afrique) a célébré ce vendredi 17 janvier 2020 à Lomé, son jubilé de cristal. Cette célébration placée sous le thème " vulgarisation de l'appel de Genève sur le droit à la santé des populations rurales et des personnes travaillant en zones rurales en Afrique", a permis aux responsables de l'association de présenter le bilan de leur activités.

Selon  Dr Michel Kodom, Président Fondateur de Aimes-Afrique, le bilan de l'association est satisfaisant en se focalisant sur plusieurs aspects.

"Nous avons commencé cette aventure en 2005 avec 4 médecins , aujourd'hui nous sommes près de 560 médecins à Aimes-Afrique avec plus de 2000 agents de santé associés et nous sommes représentés dans 15 pays. Aussi en ce qui concerne la mobilisation des ressources , au début c'était très difficile , on fesait 200 à 300 opération par an . Mais pour la seule année 2019, nous avons opéré 2039 patients", a affirmé le président.

Il a poursuivi que les organismes internationaux commencent à prendre conscience de la prise en compte du monde rural dans leur politique de développement.

"Lorsque nous voyons le contenu de la déclaration du droit des paysans voter à New York par les Nations Unies , nous comprenons que notre cible ou notre problématique est aussi discuter à l'échelle internationale. Les Nations Unies ont compris que dans leur politique de développement, le monde rural doit être inséré pour que les paysans aussi aient une vie décente ", explique Dr Michel KODOM.

L'occasion a été également pour les responsables de l'organisation de lancer  le fonds mondial d'appui aux initiatives ciblant la promotion des droits des paysans et des personnes travaillant en zone rurale.

"A travers ce fonds, nous voulons  marquer une recommandation phare de l'appel de Genève qui a pris une série de mesures pour permettre justement à ce que nous puissions mobiliser plus de ressources pour permettre au monde rural d'avoir accès aux soins, à l'information sanitaire et surtout de former les acteurs de santé à savoir les agents de santé communautaire , les médecins traditionnels.L'objectif est de permettre à ce que chaque année, nous puissions mobiliser au moins 1 milliards de Fcfa pour pouvoir permettre aux populations vivant en zone rurale d'être pris en charge ", precise Dr Michel KODOM.

Crée en 2005, l'Ong Aimes-Afrique vise à  promouvoir la santé et l'éducation pour tous en Afrique.

Rachel Doubidji

Last modified on Thursday, 23 January 2020 05:16

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook