Friday, 23 October 2020

S SOCIETE

Saturday, 07 December 2019 11:14

Vindicte populaire : des réflexions pour trouver un remède efficace au mal

Comment parvenir à trouver une solution et mettre fin définitivement à cette hémorragie de Vindicte populaire ou de vengeance populaire qui malgré les dispositions juridiques continue de refaire surface dans nos sociétés par moment. C’est l’objectif d’une rencontre nationale organisée ce vendredi 06 décembre 2019 à Lomé sur la thématique par le ministère des droits de l’Homme et des relations avec les institutions de la République avec l’appui financier du Programme de consolidation de l’Etat et du monde associatif (Pro-CEMA).

Le Forum national sur la Vindicte populaire a regroupé des acteurs de la société civile et étatiques ainsi que des journalistes, leaders religieux et communautaires. La rencontre, selon le ministre  Christian Trimua représenté au rendez-vous par son directeur de Cabinet, M.  Blaise Komlan Narteh-Messan, constitue un cadre de réflexion et d’échanges, avec pour objectif de contribuer de façon significative à la lutte contre la vindicte populaire.

« Il s’agit de manière spécifique de créer une conscience sur l’ampleur du phénomène dans notre pays, d’identifier les défis et les actions et de favoriser une synergie d’action en vue de lutter plus efficacement contre ce phénomène », a-t-il indiqué.

LIRE AUSSI : Pour vol de moto, il meurt de la vindicte populaire

En effet, la justice est rendue par les institutions relevant du pouvoir judiciaire, suivant des procédures clairement définies à l’avance et par des magistrats assermentés. Toute œuvre de justice faite hors de ce cadre formel relève de la vengeance et constitue non seulement une atteinte fondamentale aux droits de la personne qui la subit mais également une atteinte grave à l’autorité de l’Etat. La vindicte populaire dans son ensemble viole l’article 18 de la constitution togolaise qui consacre la présomption d’innocence.

Le dernier bilan de la situation sécuritaire au premier semestre de l’année en cours, fait par le ministre de la sécurité et de la protection civile, lors de la conférence de presse qu’il a organisé le mardi 09 juillet 2019 faisait était de 56 décès (assassinats, meurtres ; lynchages).

A LIRE - Vindicte populaire : Trois acteurs de la société civile proposent des pistes de solutions

La vindicte populaire est un phénomène social où un groupe d’individu sous prétexte de quelques raisons, se rendent eux-mêmes justice en frappant ou en accomplissant certains actes sur la personne soupçonnée d’avoir commis un acte délictueux, touche de nombreuses personnes, soupçonnées de vol, de sorcellerie et parfois des auteurs d’accident de circulation.

Atha ASSAN

 

 

Last modified on Saturday, 07 December 2019 11:41

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook