Thursday, 01 October 2020

S SOCIETE

Thursday, 30 July 2020 17:33

PPAAO-Togo : en 09 ans d’exécution, le bilan est-il à la hauteur des attentes ?

PPAAO-Togo : en 09 ans d’exécution, le bilan est-il à la hauteur des attentes ? Photo crédit : Gapola.net

 

Améliorer la sécurité alimentaire ainsi que la croissance économique, tel est l’objectif que se sont assignés les pays de l’Afrique de l’Ouest en l’occurrence le Togo. Il a élaboré un Programme national d’investissement agricole et de sécurité alimentaire (Pniasa). Celui-ci est décliné en plusieurs sous-programmes. L’un d’entre eux est le Projet de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Togo). En pratiquement neuf (09) ans de mise en œuvre, le projet a permis d’accomplir des actions en faveur des producteurs agricoles. Aujourd’hui, le bilan est salutaire.

Le PPAAO-Togo a été mis en marche le 15 décembre 2011. Il a pris en compte les préoccupations soulevées dans le sous-programme 04 du Pniasa qui s’occupe de la recherche et de la vulgarisation. Le projet a reçu un premier financement d’environ 07 milliards de francs CFA de la Banque mondiale et de 2,5 milliards pour la contrepartie de l’Etat togolais. Après la phase initiale, le projet a bénéficié d’un financement additionnel (pour la période 2017-2019) de plus de 07 milliards de francs CFA.

 

Dans sa mise en œuvre, beaucoup de domaines ont été touchés notamment le transfert et la diffusion de technologies ; le développement du système semencier viable ; la génération et l’adaptation des technologies ; le renforcement de capacités et la coopération régionale. Le PPAAO a permis au pays de se mettre en conformité avec les règlements communautaires sur les semences, les pesticides et les engrais. Dans la filière semencière, le projet a facilité l’accès des producteurs à plus de 3521 tonnes de semences certifiées de maïs, riz, soja, riz hybride, fonio, etc. Près de 422.971 producteurs et transformateurs ont été touchés. Le PPAAO a également joué un rôle déterminant dans la mécanisation de l’agriculture togolaise en introduisant des machines agricoles comme des extracteurs, décortiqueuses, des mini moissonneuses-batteuses.

 

Un appui multiforme à l’Itra                                                                                                       

 

L’Institut togolais de recherche agronomique (Itra) a été suffisamment soutenu par le projet. Il a acquis des matériels performants. Ses infrastructures et équipements ont été renforcés avec une réhabilitation en cours des laboratoires de biosécurité. Il dispose aujourd’hui d’un digesteur, d’un four à calcination, d’un minérisateur d’eau qui permet de déterminer certains métaux lourds dans les produits. Le projet a appuyé la formation de 77 cadres (34 en doctorat et 43 en master) et a fourni 1620 géniteurs ovins et caprins à l’Itra.

 

De façon globale, beaucoup de producteurs ont été touchés dans l’exécution de la phase initiale et de la phase additionnelle du PPAAO-Togo. 613.610 Togolais dont 250.199 femmes (40,8%) ont été touchés. Aujourd’hui, 101.302 bénéficiaires emploient les technologies agricoles.

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook